Visite au château de Peterhof.

Dernière rencontre terminée, c’est enfin les « vacances » !

Terrasse du château de Peterhof (Photo : Louna Boulay)

Pour notre dernière journée en Russie, nous quittons la ville pour rejoindre le château de Peterhof. Situé au bord de la mer Baltique, le château pensé par l’architecte français Jean-Baptiste Alexandre Le Blond a été élu résidence principale par Pierre le Grand.

Nous montons donc dans un car accompagnés de notre superbe guide francophone Helena et nous traversons la banlieue Saint-Pétersbourgeoise composée en grande partie d’immeubles impressionnants longés par le tramway caractéristique des pays soviétiques.

Avant de commencer la visite du château nous sommes priés d’enfiler de magnifiques chaussons afin de ne pas abîmer les parquets. Nous visitons ensuite les nombreuses pièces du château. Grâce à un audioguide, nous écoutons Helena qui nous fait découvrir l’histoire de cette demeure tout en ne manquant pas d’humour. Les salles s’enchaînent, plus décorées les unes que les autres. Peintures au plafond, dorures à gogo, meubles imposants, tapisseries aux murs, rien ne manque. Cependant une salle attire plus notre attention, en effet les murs sont recouverts de portraits aux visages très expressifs. On se sent rapidement observés !

Différentes salles du château (Photo : Louna Boulay)

Après avoir fait le tour des pièces du château, nous avons retiré nos petits chaussons puis après un rapide tour à la boutique souvenir nous nous sommes dirigés vers les jardins du château. On commence par cette magnifique fontaine qui malheureusement ne fonctionne pas l’hiver car les canalisations gèleraient. Notre guide nous explique qu’il n’y a pas de moteurs et que les fontaines fonctionnent grâce à la pression de l’eau, ceci est possible grâce à la pente et à la hauteur où se situe le château. De plus, Helena nous raconte que Pierre le Grand avait fait construire des grottes secrètes ainsi que des accès cachés. Ainsi, en activant un levier, il pouvait arrêter la cascade d’eau pour rentrer dans sa demeure.

Les fontaines de la demeure (Photo : Kévin Pereira)

Nous continuons la visite des jardins puis nous arrivons au bord de la mer Baltique. Là, Helena nous apprend que normalement, à cette époque de l’année, il neige encore et qu’il est possible de marcher sur la mer gelée. Ainsi, nous apprenons que le printemps à Saint-Pétersbourg est arrivé plus d’un mois d’avance. N’en déplaise à Mr Trump, climate change is real !

Nous profitons quand même du soleil russe et de ces derniers moments passés tous ensemble dans ce beau pays.

Pour conclure, je ne pouvais vous quitter sans vous partager les citations cultes d’Helena :

  • Une connerie et c’est police, goulag, Sibérie.
  • Avancez, s’il vous plait. Vous savez égalité fraternité tout ça
  • La mer n’est pas gelée. C’est dommage car les étudiants aiment bien marcher sur la glace comme Jésus sur la mer
  • La kalachnikov c’est personnel.